الملتقى الوطني حول النظام القانوني للحاويات و ميكانيزمات الرقابة و المتابعة في ضوء التشريع الدولي و الوطني
الملتقى العلمي الوطني حول أخلاقيت التسويق وحقوق المستهلك
The 6th International Conference on Welding, Non Destructive Testing and Materials Industry IC-WNDT-MI'18
The 6th International Conference on Welding, Non Destructive Testing and Materials Industry IC-WNDT-MI'18
The 6th International Conference on Welding, Non Destructive Testing and Materials Industry IC-WNDT-MI'18
L’université 20 août 1955 skikda, a abrité du 17 au 23 juin 2018 , l’école de simulation, modélisation et calcul parallèle
بالتعاون مع المديرية العامة للبحث العلمي و التطوير التكنولوجي نظمت جامعة 20 أوت 1955 سكيكدة في الفترة من 05 إلى 08 ماي 2018 الصالون الوطني لتعميم العلوم
International Conference on Nanomaterials and Renewable Energies (ICNRE)
International Conference on Nanomaterials and Renewable Energies (ICNRE)
International Conference on Nanomaterials and Renewable Energies (ICNRE)

    icon1                              cellulesuiv

Save

Save

Save

الترشح للدخول للسنة الثالتة ليسانس و السنة التانية ماستر

التسجيل

أنت هنا: Accueilالرئيسيةكلمة المدير

Mot du recteur

        L’essor continu de notre université et son rayonnement croissant sont  le fruit, d’une part, de l’effort de la communauté universitaire et, d’autre part, de l’intérêt que lui portent les pouvoirs publics.

Á l’instar des autres universités du pays, la nôtre doit relever trois défis majeurs : le nombre croissant d’étudiants, la professionnalisation et la recherche-innovation.

L’expansion rapide des effectifs, due à la démocratisation de l’enseignement, où la femme prend de plus en plus une place de choix, en tant qu’étudiante ou en tant qu’enseignante, nous place dans un ratio comparable à ceux des autres pays. Cette évolution rapide rend plus ardue la tâche des responsables à tous les niveaux notamment en matière de prévisions et d’objectifs.

Depuis quelques années, l’université de Skikda s’est orientée vers des formations professionnalisantes en adéquation avec le tissu économique local. Néanmoins, beaucoup reste à faire. Outre la formation académique qui s’inscrit dans la mise en conformité des programmes nationaux, nous sommes appelés à relever le défi de la professionnalisation et de l’ouverture sur le monde socio-économique car l’université doit être au cœur de la société algérienne afin d’accomplir les changements tant attendus.

L’enjeu c’est de libérer les énergies,d’ouvrir l’université sur son environnement et sur le monde, de faire confiance à nos enseignants-chercheurs et à nos cadres, de les doter du minimum vital et d’humaniser le cadre de travail.

D’après, le dernier classement des meilleures universités algériennes, établi par University Web Ranking, nous sommes parmi les 20 premières sur un total de 66 établissements devant des universités plus anciennes et prestigieuses. Ce classement doit être pris avec beaucoup d’attention afin d’apporter les correctifs nécessaires pour une meilleure visibilité de notre université dans le monde. Ce palmarès nous enseigne que l’excellence et la compétitivité tiennent compte, d’un côté, de la production du savoir et sa transmission et, de l’autre, de la professionnalisation et de la formation des cadres de la nation.

Il est de notre devoir de rendre l’université plus attractive, en améliorant la qualité de ce que nous offrons à cette jeunesse qui arrive pleine de fougue mais vite désenchantée. Nous devons réfléchir à tous les parcours de formation: des premières qualifications aux plus hautes et les adapter aux nouveaux besoins de compétences. Nous devons mettre en avant le devenir de ces étudiants et ce dès leur arrivée à l’université.

Si l’université apporte plus de compétences à l’entreprise par l’émergence de nouveaux métiers et en améliorant les qualifications de ses diplômés, nous attendons de l’entreprise une plus grande implication notamment en recherche et développement. Nous devons aboutir à des partenariats « gagnant-gagnant » plus structurés, durables et institutionnalisés.

De son côté, l’entreprise a des besoins qui évoluent rapidement d’où la nécessité de développer la formation continue à l’université, une formation adaptée à la situation socio-économique actuelle. En développant, la formation continue, c’est donner une chance à ceux qui souhaitent évoluer ou changer de métiers.

L’université d’aujourd’hui nécessite une gestion participative car son statut en dépend. Je tends ma main à toutes les compétences, à celles et ceux qui voudront faire de l’université 20 août 1955-Skikda un centre de rayonnement et de savoir. L’université de l’excellence à laquelle nous aspirons ne se décrète pas, elle se construit lentement et patiemment par toutes les bonnes volontés par le travail et l’abnégation.

Enfin, l’université 20 Août 1955-Skikda est appelée à devenir un véritable acteur culturel, associatif et sportif. Sa mission est de dynamiser son environnement en enrichissant le débat public.

pdf Le Recteur de l’université Voir cv                                                                                                  

                                                                                                          Dr. Salim Haddad